Solidarité et insertion

Bordeaux est une ville qui fait face au défi de la pauvreté et de l’exclusion. Alors que d’après une étude commandée par le SAMU social de Bordeaux la ville compte près de 400 Sans Domicile Fixe (SDF – dont 350 jeunes en errance), que 5,6% des actifs bordelais au chômage ne sont pas indemnisés ou encore que 18% des ménages bordelais vivent avec moins de 964€ par mois, la municipalité ne se donne pas les moyens d’agir d’après une étude du cabinet Compas relayée dans la Gazette des Communes en 2012.

La part du budget de la ville consacré au social et à la santé en 2013 d’après le budget primitif établit par la municipalité s’élevait à 2,74%. A titre de comparaison, cette part s’élevait à 7,2% à Grenoble, 5,9% à Nantes ou encore 5,6% à Toulouse.

Ce manque de considération et d’ambition dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion a des répercutions sur les équipements de la ville destinés à assurer à chacun un droit à la dignité.